SOCIETE DE CONSOMMATION

Publié le 21 Novembre 2008

Dans la rubrique « Consommons local », on peut noter qu’après avoir passé plus de trois ans à Heidolsheim à recevoir les prospectus de la ferme Tempé avec un bon pour un jus de pomme gratuit sur simple présentation, j’y suis enfin allée la semaine dernière.

Evidemment j’avais oublié mon bon « jus de pomme », mais je suis repartie avec quelques kilos de pommes Granny Smith King size produites en Alsace et absolument savoureuses ! Et comme la ferme Tempé (en fait un entrepôt avec des piles de palettes et des bacs pleins de pommes triées par sortes) vend aussi des œufs, du miel, de la confitures, des légumes et des pommes de terre, tous produits localement chez des maraichers, ça risque bien de devenir mon petit marché, d’autant qu’on peut y prendre les légumes à l’unité, ce qui m’arrange…

 

Suite à une discussion entre David et un de ses collègues également adepte du pain maison, il semblerait que la farine que nous achetons par sacs de 5 et 10 kilos au Moulin Stoll soit vraiment d’un excellent rapport qualité –prix (ce serait même encore moins cher que chez Lidl ! on croit rêver !). Du coup, nous risquons de nous retrouver grossistes en farine pour le commissariat de Colmar…

Au rythme d’un pain tous les deux jours environ, les 15 kilos de farine que nous achetons chez Stoll nous durent trois mois, pour l’instant  on reste sur la combinaison farine T65 (par sac de 10 kilos,  6€, soit au final 34 centimes par pain de 750 grammes) et farine « Graines de champions » (par sac de 5 kilos, 9.50€, soit au final environ 1€ par pain de 750 grammes – un peu plus cher mais tellement bon !)

 

Ô joie – et là encore découverte récente - le Match de Sélestat, devant lequel je passe bi-quotidiennement mais ne m’arrête guère en raison de prix élevés, a référencé les yaourts et desserts Bonne maman.

(Découverte faite le samedi 1er novembre : le Match était le seul supermarché ouvert à 15 km à la ronde, je pense vu l’affluence qu’ils ont battu leur record de chiffre pour l’année !)

Du coup le yaourt Bonne Maman est dupliqué chez nous en yaourts au miel et au caramel… Merci la yaourtière !

Je dois admettre que mes yaourts s’obstinent à rester à peine plus épais que du yop, mais ça change des yaourts super consistants au lait concentré de David (il triche : deux yaourts et deux tubes de lait concentré pour 700 ml de lait, c’est inratable, évidemment !)

Et les desserts Bonne Maman (fondant au chocolat, crèmes au café) ne sont plus qu’un lointain et délicieux souvenir…

Rédigé par Claire-Marie

Publié dans #Distractions alsaciennes

Repost 0
Commenter cet article